Je vais essayer de revenir un peu par ici.

Je ne pensais pas que cela se ferait si tôt. Mais parfois les choses vont tellement vite dans la vie. Et à peine on a accepté une nouvelle qu'elle sera remplacée par une suivante, encore plus mauvaise.

Mais il faut aller de l'avant, ça ne sert à rien de se figer là. Même si cette perte est encore si dure à comprendre, à accepter, à digérer.

J'ai perdu ma maman seulement 4 semaines après son diagnostic de cancer. Elle a eu la chance de ne pas souffrir longtemps mais pour nous ça a été trop vite, trop tôt. Elle ne voulait pas vivre ainsi, malade, dépendante. Mais j'aurais tellement aimé la revoir encore un peu, qu'elle attende ma soeur aussi.

Qu'est-ce que ça me fait hurler cette maladie pour laquelle je ne trouve que des mots pas doux!! Et ça fait du bien de les hurler ces mots parfois (même si je le fais pas ici), de laisser sortir aussi sa colère grande comme une montagne par dessus une montagne.

Je réalise toujours pas complètement mais je sens que j'ai un trou dans mon amour.